PECHE DU BROCHET : Cibler les Gros !

Pêche du brochet, comment cibler les gros poissons ?

Votre record brochet bloque à 80-85cm, pas moyen de faire plus gros. Dans cet article, je vais vous livrer quelques secrets, quelques astuces et principes dont la mise en œuvre porte souvent ses fruits sur les gros sujets.

Qu’est ce qu’un vrai gros, et où vit il ?

IMG_0968

Un brochet peut être considéré comme gros dès lors qu’il dépasse les 90cm, au-delà du mètre, barrière tant attendue par beaucoup d’entre nous, on peut l’appeler poutre. Ces poissons sont âgés et sont souvent des femelles. On en trouve partout où sont présents des petits et moyens spécimens de brochets, mais certains coins sont plus propices que d’autres. Pour trouver une grosse proportion de gros poissons, ciblez les fleuves, les lacs assez vieux qui offrent une bonne quantité de nourriture ou enfin des étangs sauvages, peu pêchés.

"Le secret du pêcheur de gros brocs, c’est le coin."

Cherchez avec des logiciels comme Géoportail ou Google Maps des pièces d’eau non pêchées, perdues souvent en forêt ou dans des endroits les plus impraticables. Un gros brochet se mérite. Marcher dans de la boue en portant un sac de 5 kilos, ramper en dessous des arbres déracinés où se trouver nez à nez avec des serpents est le quotidien du pêcheur vadrouilleur, et c’est très souvent récompensé ! En quelques mois, vous connaîtrez chaque centimètre carré du domaine piscicole de votre région, et surtout des coins rares et secrets où vivent de vieux et gros spécimens de brochets.

Si vous n’êtes pas vadrouilleurs, faites vous de bons amis !

Renseignez vous auprès d’eux, même si un coin c’est secret, la pêche c’est avant tout un partage, et vous pourrez glaner quelques précieuses informations ! Les grands lacs connus sont aussi des habitats à gros poissons, et c’est souvent sur ça qu’est basée la réputation d’un lac.

Que présenter à un gros brochet ?

Les gros brochets sont opportunistes et observent le leurre avant de l’attaquer. Très méfiants, il vous faut une ligne irréprochable. Un bas de ligne en fluorocarbone pas trop petit mais pas trop gros non plus, je pêche avec un diamètre de 70 à 90 centièmes, ce qui est parfait pour garder à la fois résistance aux dents et discrétion !

Pour ce qui est de la tête plombée, il faut qu’elle soit piquante et costaud. Prenez en une avec hameçon fort de fer, et vérifiez assez souvent en cours de pêche et surtout après les accrocs l’état du piquant. J’utilise les têtes plombées Pro, qui ont l’avantage d’être solides, piquantes et surtout disponibles en une multitude de grammages et tailles !! Par exemple, on trouve une tête plombée Pro hameçon 6/0 en 5 grammes !!

Pour ce qui est du leurre souple, on dit souvent « à gros leurre, gros brochet » ! C’est une règle souvent vraie. Voilà pourquoi, utiliser de grosses tailles de leurres souples, sélectionne quand même les beaux sujets, même si avec le brochet on est pas à l’abri d’une surprise ! Dans la gamme Delalande, j’ai 4 leurres qui sont d’après moi des références pour la pêche des gros brochets.

  • Un leurre dont on ne prouve plus l’efficacité, le Shad GT ! Utilisé en grosse taille (18 ou 22cm) ce leurre est parfait pour la traque des gros. Il allie à la fois robustesse et brassage d’eau, le tout avec une nage et un rollin parfait.
  • Ensuite vient le Skeleton 14cm, couplé à une tête plombée Pro Flex, il déplace beaucoup d’eau et fait des vibrations perceptibles de loin.

IMG_0727

  • Le Sandra, leurre souple emblématique de la gamme, c’est surement l’un des leurres qui a pris le plus de gros poisson à travers le monde. Classé dans la famille des virgules, sa taille en 16cm séduira les gros brochets !
  • Puis vient le SpinnerFlex, un spinner avec armature flexible, et surtout la possibilité de changer le coloris de jupe en quelques secondes, voire même de superposer deux jupes !

IMG_0848

Ces 4 leurres sont pour moi des fondamentaux de la pêche des gros brochets, ils se complètent dans leurs vibrations et formes. Pour ce qui est des coloris, oubliez les idées reçues comme quoi un gros brochet n’attaque que des couleurs naturelles car il est très méfiant, tout ça c’est du blabla. Il faut surtout garder en tête qu’un coloris une fois dans l’eau à quelques mètres de profondeurs n’est plus perçu de la même manière à cause du phénomène de réfraction de la lumière. J’utilise surtout 4 coloris différents qui se complètent eux aussi.

Il s’agit du rose, qui devient un inévitable, du blanc, bien connu de tous, du chartreux à dos rouge qui est fatal puis l’indémodable Fire Tiger

Ce coloris fire tiger est pour moi une révolution.

Les tests montrent que les gros brochets sont friands de ce coloris, et j’ai remarqué qu’en eau claire, l’effet orange ne passe pas inaperçu ! Vous l’aurez compris, pour moi la recherche des gros spécimens n’est pas compliquée, elle se limite à l’utilisation de 4 types de leurres, dans 4 coloris différents ! Avec ça, et l’effet palette ou non, on couvre la majorité des situations.

Prendre un gros brochet n’est plus qu’histoire de persévérance dans un coin où l’on sait qu’ils évoluent. Pêchez comme d’habitude et mettez à profit mes quelques astuces, vous verrez que votre record broc ne restera pas bloqué longtemps !

Pensez aussi au nokill, un si beau poisson se doit d’être relâché dans les meilleures conditions !

Laisser nous un commentaire, ou posez une question.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nullam amet, tempus Sed libero quis consectetur vulputate, libero dolor neque.