La technique du plomb palette

Le montage plomb palette est assez ancien, mais toujours d’actualité.[:]
Très efficace, cette technique est assez utilisée notamment en compétition, afin de trouver rapidement et sûrement des poissons. Le plomb palette s’adresse en premier lieu aux percidés, mais aussi pour le brochet, le silure… Vous l’aurez compris, avec ce montage, on peut tomber sur n’importe quelle espèce de poisson, même des poissons blancs, pour dire !

Le montage est très simple, l’animation est basique, à bord d’une embarcation ou du bord, tentez l’expérience plomb palette, vous ne pourrez pas être déçu! Dans cet article, je vais ainsi vous aider à débuter au plomb palette en détaillant le plus possible chaque point important .

Le montage

Le montage n’est pas compliqué. Vous avez deux alternatives, soit vous l’achetez tout monté, dans la gamme Delalande, nous avons plein de montages disponibles en de nombreux grammages avec une multitude de coloris.
Soit vous le montez vous même, et il vous revient pour encore moins cher! Un avantage, vous choisissez vous même vos « ingrédients », vous pouvez varier les coloris de perles, les octopus, les grammages de plombs… Tous ces ingrédients sont disponibles dans la gamme Delalande !

Alors, passons aux choses sérieuses! Le montage, c’est d’abord un bout de fluorocarbone d’environ 50cm. Pour le diamètre, ça dépend de vos craintes quant aux brochets. Il varie en général de 25 à 40 centièmes. Enfilez un plomb palette du grammage de votre choix, une perle ou deux de couleur, puis passez votre octopus. Ensuite, attachez votre triple et descendez l’octopus sur votre triple. Ce n’est pas fini! Il vous reste plus qu’à pincer une chevrotine un demi centimètre au dessus de la tête de votre octopus, de sorte à ce que le plomb et les perles viennent buter sur ce plomb, et non sur le noeud, ce qui le fragiliserait à chaque tirée.

Vous n’avez plus qu’à faire une boucle au bout du fluoro, puis attachez le montage au bout de votre canne, c’est prêt !

L’Animation

L’animation n’est pas compliquée, faites descendre le montage sur le fond sans contrôler la bannière. De là, laissez 50 cm de fil entre la surface de l’eau et le bout de la canne puis commencez à imprimer des tirées plus ou moins fortes sans récupérer avec le moulinet, en laissant retomber après sans contrôle de bannière à la descente. La puissance et les cadences de tirées dépendent des conditions, certains jours ils prendront sur des tirées amples et lentes, d’autres sur des tirées courtes et rapides. Il faut tout essayer !

Mais la clé du plomb palette, c’est de bien laisser retomber seul le plomb après la tirée, surtout ne pas le retenir ni le controler. Après la tirée, la canne revient au ras de l’eau, en attendant que la bannière s’arrête de filer, ce qui est le signe que le plomb à touché le fond.

Vous allez me dire, au niveau des touches à la descente, on ne les sentira pas. Et bien non, mais on se rendra compte qu’il y a un poisson au bout à la tirée suivante, puisque finalement si un poisson prend à la descente, le poids du plomb le pique automatiquement !

Du bord, il suffit de faire des tirées amples, et de relaisser tomber le plomb normalement sur le fond, avant de refaire une nouvelle tirée, etc…

Astuces

La pêche au plomb palette est une pêche pleine d’astuces:

1) Lors de la confection de vos montages, il faut avec des ciseaux couper le haut de la tête de l’octopus, le scalper si vous préférez, de manière à pouvoir passer le fil à l’intérieur !

2) Pour garder vos montage, les mettre dans vos boites, bakkans et autres équipements de transport, rien de plus pratique que les plioirs à lignes prévus pour la pêche au coup !

3) Vous pouvez customiser vos montages, à la place du triple mettre un hameçon texan recouvert d’un souple, coller des yeux sur vos plombs, ajoutez à votre guise des perles… Faites marcher votre imagination !

fringilla Aenean ipsum tempus consequat. id velit, amet, elementum in neque.