Si je devais choisir une saison en particulier pour la pêche des carnassiers, sans aucune hésitation mon choix se porterait vers l’automne.[:]

Durant cette saison que j’affectionne, les journées raccourcissent et les températures baissent, cependant la météo assez clémente permet de passer de bons moments au bord de l’eau pour notre plus grand bonheur.

 

IM3Cerise sur le gâteau, il s’avère que le monde aquatique est en plein effervescence lors de cette période transitoire durant laquelle les carnassiers engrangent des réserves de graisse à l’approche de l’hiver, période durant laquelle une certaine léthargie gagnera nos compagnons de jeux. 

Petit point et non des moindres, la diminution de la température ambiante engendre une diminution de la température de l’eau. Malgré cette diminution et selon certains préjugés, les poissons ne se trouvent pas systématiquement sur le fond.

 

Par de belles journées ensoleillées, il ne faudra pas hésiter à rechercher les carnassiers dans peu d’eau.

 La fin de l’automne marque un changement thermique entre les eaux superficielles et les eaux profondes que l’on nomme thermocline. L’eau sera plus chaude en hiver près du fond et plus froide près de la surface. Ce phénomène sera inversé en été.

Lors de mes sessions automnales, si je ne devais prendre que quelques leurres, mon choix se porterait sans aucune hésitation sur : 

–      LE SKELETON avec son corps squelettique permettant de déposer de l’attractant et possédant une nage très attractive (sandre et perche).

–      LE SANDRA que l’on ne présente plus tant le nombre de prises sont nombreuses  (sandre et perche).

–    LE MEEKI possédant une queue très fine acceptant ainsi des animations minimalistes. A utiliser pour poissons difficiles (sandre et perche).

 

IM4

 

–      LE DOCTOR SPINNER avec son armature souple permettant ainsi de décrocher moins de poissons (brochet et grosse perche).

–      LE SKINY SHAD dont le corps est divisé en deux parties qui sont reliées par un méplat provoquant ainsi de fortes vibrations avec une vitesse de paddle élevée (brochet). 

 

IM5

 

Il ne faudra pas hésiter à employer ces leurres dans de grandes tailles. En effet, les carnassiers se préparent à faire des réserves pour l’hiver et recherchent donc de grosses proies tout en se dépensant le moins possible (grosse proie = grosse réserve d’énergie = moins de dépense de la part du carnassier).

 

 

La saison automnale demeure une période propice aux belles journées de pêche avec de grandes chances d’enregistrer un maximum de touches et peut être même à la clé, un poisson trophée.

                                                                                                                                                                                                          NICOLAS

et, porta. venenatis, diam leo. id Sed amet, accumsan Phasellus ut