Julien s’est livré pour nous à un petit test couleurs du Baby Buster sur les truites 2011![:]

Rivière prospectée: L’Ain

Voici les couleurs comparées:[:]

Couleur N°02: Nacré bleuté dos noir

Couleur n°152: Argent Holo pail dos noir

Couleur n°126: Or Pailleté dos noir

 

Le choix des bonnes couleurs  est primordial dans la pêche de la truite.On sait que la truite a une très bonne perception  visuelle voire même l’une des meilleures des espèces piscicoles de nos eaux intérieures. La pêche de  la truite à l’ouverture a pu être relativement  difficile pour certains, avec des eaux basses et claires (ce qui a été le cas dans certaines régions). La pêche aux  leurres  peut  vite tourner au casse tête.  Le choix du leurre est donc primordial. Technique sur la rivière de l’Ain Dans certaines situations, on va prospecter d’aval vers l’amont,  et  dans d’autres  d’amont  vers l’aval. Les deux approches peuvent donner  de très bons résultats, mais dans le cas où l’eau est relativement claire, l’approche d’aval vers l’amont reste la plus adéquate car  la visibilité de la truite sera plus faible et les ondes provoquées par le pêcheur  seront  donc beaucoup moins perçues. Dans le cas contraire, les deux stratégies fonctionnent  très bien. Schématiquement,  on va diviser la grande rivière en trois parties  A, B, C :

 

 

Le matin, il est plutôt conseillé de privilégier les bordures, puisque  c’est là où les truites seront  à l’affut d’une proie non loin de leur zone de repos. Sur ces grands cours d’eau, il existe généralement deux types de bordures, la zone A : où le niveau d’eau est relativement faible et la zone C : où le niveau d’eau est moyen à fort, puisque celle-ci se trouve plus proche de la veine d’eau principale, B. L’après-midi, on peut  pêcher  les  zones de radiers ainsi que les grosses fosses, qui donnent de très bons résultats.

Le choix du leurre Le choix du leurre va dépendre du poste abordé, des conditions de la rivière, du comportement du poisson à  l’ instant T et du ressenti du pêcheur. Bref, beaucoup de paramètres à prendre en compte mais qui restent néanmoins identifiables. Sur le baby Buster shad, il est facile d’adapter tout type de monture (planante, godille…) ou tout type de têtes plombées.  Pour cette rivière, j’ai utilisé la monture godille, pour avoir une animation de type vairon manié, mais avec les avantages d’un leurre souple (rolling plus élevé, la caudale qui pulse et un leurre beaucoup plus résistant qu’un vairon).

Résultat du test: Pour  ce qui est des coloris, deux ont relativement bien marché,  des couleurs assez naturelles ! -Nacré bleuté dos noir (n°02), avec une couleur naturelle comme un poisson, c’est celui qui a le plus marché et cela même sur les autres espèces. L’avantage de ce coloris est visible sur les poissons difficiles en particulier. -Or pailleté dos noir (n°126), avec une couleur  mi-naturelle, mi-flashy avec cet or pailleté, il donne de très bons résultats sur les poissons actifs où l’effet pailleté  attire relativement bien l’œil de la truite. -Argent holo pailleté dos noir (n°152) , malheureusement très peu de poissons touchés avec ce leurre, mais je pense qu’il pourra faire de bons résultats sur d’autres espèces tel que le sandre ou le brochet avec son point sang sur l’œil.

 

Laisser nous un commentaire, ou posez une question.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.