” src=”https://delalande-peche.fr//wp-content/uploads/2010/02/ROCKETS-JIG-X5-171×300.jpg” alt=”” width=”171″ height=”300″ />

 
L’ouverture était le 1er mai et avant cela, difficile d’aller à la pêche, sauf dans le privé bien sûr. Oui mais seulement dans certains fleuve, on peut quand même trouver une occupation. Dans la Charente et la Loire, pour ne pas les citer, un poisson amphihalin (qui vit en mer et en rivière) répondant au nom de Grande Alose remonte ces fleuves, une fois par an pour frayer puis mourir.
 
Lors de leur remontée, il est possible de les pêcher avant qu’elles ne fraient. Le rocket jig se prête bien au jeu et fait son travail comme un grand.
 

 
Pour pêcher ces aloses, il n’y a pas plus facile. A l’inverse des pêches au jig conventionnelles en mer, où c’est assez physique et où il faut une canne puissante, là un petit rocket jig de 28 gr sera parfait. Préférez les couleurs claires, ornées de bleu ou rose. Une fois au bord de l’eau, 2 animations s’offrent à vous ; lancez le plus loin possible et ramenez en linéaire, assez rapidement ! C’est très important. Ou alors, vous ramenez en donnant quelques coups secs dans la canne. Gardez votre jig toujours entre 2 eaux. Ces poissons sont très réactifs aux éclats lumineux envoyés par les rocket jig et mordent sans hésiter.

Attention, comme son nom l’indique, il part comme une fusée, avec la canne adaptée, vous ne peinerez pas à l’envoyer a 60/70m !!!! Une fois dans l’eau et si vous avez la chance de ferrez un poisson, gardez toujours votre canne vers le bas car les aloses font des bons monstrueux et se décrochent très très facilement.
 

 
Have fun with the Rocket Jig!
 
Loris Bernagaud

Leave us a comment, or ask your question.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ut odio velit, nunc diam Nullam ante. vulputate,