La Perche en canal

La pêche en canal est une pêche particulière qui rebute de nombreuses personnes. Les eaux canalisées déconcertent le pêcheur par leur manque de postes marqués type arbres immergés, roches, etc … Cependant selon les secteurs géographique, les canaux nous offrent d’autres types de biotopes qui favorisent les concentrations de perches, poisson fétiche qui va nous intéresser dans cet article.

Suivant que les eaux soient calcaires ou non la végétation diffère. Dans un cas les herbiers sont abondants, dans l’autre très rares voir absents. On trouve également dans certains cas des nappes de nénuphars, des berges sans chemin de halage donc pourvues d’arbres ou de joncs. Cette végétation renferme une grande quantité de nourriture et offre abris et sécurité aux acteurs de notre passion. Les particularités du canal sont les berges abruptes, les éboulis de pierre, les dallages et les écluses qui sont autant de postes appréciés de notre chère zébrée.

Malgré la longueur parfois interminable des biefs il ne faut pas hésiter à les parcourir d’un bout à l’autre afin de dénicher dame perche sur un de ces postes. Un bief peut être assimilé à un étang du fait qu’il soit fermé de part et d’autre par des écluses. Le poisson navigue bien sûr d’un bief à l’autre lors des éclusés mais a tout de même tendance à se sédentariser lorsque un poste lui convient.

Prospectez partout où la rive n’est pas comme ailleurs.Une fois le ou les bancs repérés il ne reste plus qu’à décider les demoiselles avec le bon leurre.

Pêche en canal rime avec longues heures de marche ! J’en vois qui font déjà la grimace … mais un beau poisson ça se mérite. De ce fait, il faudra voyager léger sous peine de se lasser et d’abandonner rapidement la recherche. Pour ma part, j’affectionne particulièrement les pêches light et ultra light. Je me déplace donc en générale avec une canne UL et un bakkan garni de leurres souples et accessoires indispensables (fluoro, ciseaux, pince …).

J’utilise beaucoup les TP macadam football pour les pêches à « gratter » sur le fond et pour des pêches lentes surtout en hiver, les TP Flex en été quand le poisson est plus actif couplées à un zandshad pour plus de vibrations et d’attractivité ou encore les micro jig dandiné sur le fond … une merveille sur les poissons curieux ! En ce qui concerne les leurres, ma préférence va au Chabot. Mais la gamme de mini – micro leurre est large et elle n’a plus rien à prouver ! Pour en citer quelques uns, le Skeleton, le Buster Shad, le touptishad … autant de leurres dénicheurs de perches !

En résumé, les canaux et les perches demandent de la persévérance et de l’investissement en temps. L’observation et l’attention sont les maîtres mots dans ce milieu si particulier mi sauvage mi artificiel prompte aux changements rapides. Souvent dégagé, eaux claires, faibles profondeurs … la discrétion du pêcheur et des montages est impérative. Cela reste tout de même un milieu formidable qui peut réserver de très belles surprises.

Leave us a comment, or ask your question.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

libero sit non vulputate, neque. felis