Réglementation 2020 : pêche du bar

Le Conseil “Agriculture et pêche” s’est réuni le 18 décembre 2019 pour parvenir à un accord politique concernant la nouvelle réglementation de la pêche de loisir du bar dans les mers Atlantique et du Nord pour l’année 2020.

⚠  La réglementation transcrite est une possibilité, ce n’est pas encore une réglementation officielle.

Avant d’énoncer les nouvelles dispositions, posons les bases pour bien comprendre les endroits où sont appliquées les dispositions.

Les endroits de pêche sont définis par le 48ème parallèle. Celui-ci est une parallèle, qui est située au niveau d’Audierne, joignant les points de la surface de la Terre dont la latitude est égale à 48 degrés. On parlera alors du Nord du 48ème parallèle (hémisphère nord) et du Sud du 48ème parallèle (hémisphère sud).

En ce qui concerne les dispositions pour 2020 :

  • Au Nord du 48ème parallèle

– du 1 janvier au 29 février 2020 et du 1 au 31 décembre 2020,

Les pêcheurs récréatifs ne sont pas autorisés à détenir du bar. Ils doivent alors pratiquer le no-kill, relâcher toute capture vivante.

– du 1 mars au 30 Novembre 2020,

Les pêcheurs sont autorisés à détenir 2 bars à bord par jour et par pêcheur.

  • Au Sud du 48ème parallèle

Toute l’année, la limite de capture pour la pêche récréative du bar a été fixée à 2 bars par jour et par pêcheur.

Concernant la taille minimale de conservation du bar, elle est maintenue à 42 centimètres au Nord et au Sud du 48ème parallèle.

En résumé :

Rappelons qu’avant cette nouvelle possibilité de réglementation, les pêcheurs du Nord du 48ème parallèle avaient l’obligation de pratiquer le no-kill, c’est à dire de relâcher toutes les prises, du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre. Durant la période du 1er avril au 31 octobre, chaque pêcheur pouvait prélever un bar par jour.

Au-dessous du 48ème parallèle, la réglementation était de trois bars par jour et par pêcheur toute l’année.

Cette nouvelle réglementation rééquilibre les prélèvements dans les deux zones. Du coté du Nord, le quota de capture est plus juste pour les pêcheurs récréatifs puisque celui-ci à augmenter, et du côté du Sud, le fait de diminuer le quota est plus rationnel pour préserver la ressource.

  •  Pourquoi une telle restriction ?

L’objectif principal visé par le Conseil est de gérer la durabilité environnementale, économique et sociale pour éviter de dépasser le Rendement Maximal Durable. Ce rendement est un indicateur qui évalue la plus grande quantité de poissons que l’on peut extraire en moyenne du stock halieutique sans menacer l’espèce. C’est donc la barrière imposée que les pêcheurs ne doivent pas dépasser.

Une réglementation est déterminée pour éviter la surpêche que ce soit du côté de la pêche de loisir et du côté de la pêche professionnelle. Au Nord du 48ème parallèle, la fermeture est lors de la période de reproduction de bar et ce pour respecter la reproduction du bar.

D’ailleurs concernant la pêche professionnelle, une pétition a été créée contre le projet d’arrêté préfectoral qui autorise la pratique du chalutage pélagique en bœuf pendant 2 mois dans une zone de frayères du bar sur le plateau de Rochebonne, situé au large à l’Ouest de l’île de Ré.

D’ailleurs, Delalande a une énorme importance pour le respect du poisson, le no-kill prime !

  •  Extrait du texte de loi en cours d’officialisation relatif à la pêche de loisir du bar :

« 5. Dans les pêcheries récréatives, y compris depuis la côte, dans les divisions CIEM 4b, 4c, 6a, 7a à 7k (bar nordique) :

a) du 1er janvier au 29 février et du 1er au 31 décembre 2020, seule la pêche avec remise à l’eau avec une canne ou une ligne à main pour le bar européen est autorisée. Pendant cette période, il est interdit de conserver, de déplacer, de transborder ou de débarquer des bars européens capturés dans cette zone ;

b) du 1er mars au 30 novembre 2020, un maximum de deux spécimens de bar européen peut être capturé et conservé par pêcheur et par jour. Cette disposition ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne doivent pas capturer ni retenir le bar européen pendant cette période. La taille minimale du bar européen conservé doit être de 42 cm.

6. Dans les pêcheries récréatives des divisions CIEM 8a et 8b (bar sud» / golfe de Gascogne), un maximum de deux spécimens de bar européen peut être capturé et conservé par pêcheur et par jour. Cette disposition ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne doivent pas capturer ni retenir le bar européen pendant cette période. La taille minimale du bar européen conservé doit être de 42 cm. »

 

Bizh

Mathieu et Gwenadu

Leave us a comment, or ask your question.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fringilla facilisis vulputate, non suscipit in felis libero.