Ouverture de la Truite 2021 : bien prospecter au leurre souple

La saison passée ayant était écourtée par un confinement brutal, j’ai cette année plus que jamais envie d’en découdre avec dame Fario. Ma saison va s’orienter pour débuter sur l’un des grands fleuve phare  des Pyrénées. Celui-ci prend sa source au cœur de la montagne pour se jeter dans l’océan au niveau de Bayonne. Vous l’aurez donc compris je suis un pur pêcheur des fleuves du sud ouest; tant que la truite y est présente.

Les niveaux sont très bons depuis 3 semaines. Après des pluies abondantes en janvier et jusqu’à mi février, le soleil est revenu et a fait pas mal fondre la neige en altitude. Cette ouverture s’annonce donc très prometteuse grâce également au temps nuageux et aux températures clémentes annoncés pour ce week-end tant attendu ! 

Même si de par mon expérience j’ai souvent remarqué que vers chez moi, et avec la fonte des neiges qui n’aide pas; les poissons sont calés sur le fond en attente, les 1er rayons de soleil pourront surement aider à faire monter les poisons sur les bordures ou les fin de pool dans moins d’eau. 

Le niveau d’eau est parfait en ce début de saison

Une approche en deux étapes :

Je vous explique tout de suite mon approche de ce type de fleuve au leurre souple. 

J’attaque assez rapidement en power fishing avec des petits leurres tel que le Touptishad en 4cm. Je pêche plein amont en suivant la dérive canne haute, tout en moulinant sans contraindre la dérive du leurre. Cette prospection assez rapide permet de capturer assez vite les poissons actifs sur zone…dans le meilleur des cas. 

Si toutefois cette fameuse première prospection se montre infructueuse, je vais pêcher plus « creux » et plus lent afin de passer assez près des poissons et plus longtemps sur la zone en insistant avec des leurres plus « lourds »

Différents leurres pour différents spots :

J’utilise le Néo Shad pour ces pêches assez lentes au ras du fond, grâce à son montage articulé, il est constamment en action, peu importe que vous le sollicitiez avec votre canne ou que vous le laissiez dériver doucement. Les différents coloris comme le blanc (010), l’holographique pailleté dos ayu (169) ou encore un blanc nacré dos noir (040) sont mes coloris favoris pour ce petit leurre de 7cm pour 5gr. 

Le néo shad est parfait pour les pêches lentes

Sur d’autres spot tel que les fosses ou encore de gros trous avec 2-3m d’eau voir plus, j’utilise d’avantage le Chabot ou encore la nouveauté de cette année le Dart Shad. 

Le Chabot est un leurre « lourd », qui descend rapidement dans la couche d’eau, et ce malgré le courant. Très intéressant pour les spots que je pratique. J’utilise ce leurre en coloris « naturel » comme le mojito(026), le holo dos ayu(169) ou encore le coloris jungle(088).

Le chabot Mojito est incontournable pour les grosses truites

Le nouveau Dart shad, est un leurre à darter comme son nom l’indique. Sa tête triangulaire lui permet de se désaxer de droite à gauche lors des petits coups de scions. Il sera parfait pour les lacs de montagne mais également très efficace pour faire bouger les beaux poissons de rivière qui se laisseront séduire par sa nage erratique. La large gamme de couleurs disponible saura toujours satisfaire les belles farios et ce, peu importe le temps et la couleur de l’eau. 

Le nouveau dart shad dans les coloris naturels

Alors n’oubliez pas, power fishing —> petits leurres et ensuite on gratte veine par veine en pêchant lentement et en insistant sur les zones près du fond avec des leurres plus lourd si les poissons ne sont pas en période de grosse activité. 

La pêche au leurre souple permet de pouvoir peigner facilement toutes les couches d’eaux et tous les types de poste !

En vous souhaitant à tous une bonne ouverture 2021

Texte et photos : Eric Dulout

Laisser nous un commentaire, ou posez une question.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent luctus amet, porta. Lorem id, tempus quis elementum Praesent dolor. mi,