Poisson emblématique que l’on retrouve au quatre coins du globe, la truite séduit  tant par la beauté de ses robes diverses et variées que par ses combats ! Elle est méfiante et peut être traquée dans différents milieux, on la retrouve sur la majorité du territoire Français ! 

Nom scientifique :  Salmo trutta 

Taille maximale : 80cm

Milieu / Répartition : Rivières et Fleuves, toute la France

Période de reproduction : Novembre à Janvier

Présentation : 

La truite est un poisson de la famille des salmonidés qui possède un corps fusiforme et de grandes nageoires qui lui permettent de se déplacer aisément dans les courants, même les plus puissants ! Sa peau est recouverte de minuscules écailles et sa bouche est remplie de petites dents, y compris sur la langue ! Elle possède une très bonne vue qui lui permet parfois d’analyser très rapidement un leurre, même lorsque celui-ci passe rapidement dans un courant. 

On la trouve principalement dans les rivières de montagne ou les fleuves avec du courant où elle se nourrit principalement d’insectes et de petits poissons !  On la retrouve également dans les lacs, de montagne ou de barrage, spots dans lesquels on retrouve généralement les plus gros spécimens ! 

La passion pour ce poisson s’explique autant par la beauté de sa robe que par la diversité des techniques qui peuvent être utilisées pour la pêcher ! On peut la traquer dans 10cm d’eau dans les petits torrents de montagne comme dans les profondeurs des lacs de barrage ! Chaque truite est complètement différente avec des spécificités selon les régions, les habitats et les rivières ! 

Techniques de pêche : 

La technique employée pour pêcher la truite aux leurres souples dépend en grande partie du milieu dans lequel on la cherche :

  • Pêche en petits torrents :

Dans les petits cours d’eau avec du courant, deux techniques peuvent être utilisés : le lancer-ramener et le toc aux leurres souples. 

Le lancer ramener peut être pratiqué avec tous types de leurres pré-montés ou montés sur une tête plombée. La technique consiste alors à lancer 3/4 amont et à récupérer plus rapidement que la vitesse du courant afin que le leurre nage. La truite perçoit alors le leurre comme une proie en train de dévaler et s’en saisie instinctivement. 

Le toc au leurre est un montage qui se rapproche de ceux utilisés pour la pêche à l’appât, un hameçon simple en bout de ligne et quelques petits plombs au dessus. On laisse alors dériver le leurre à la vitesse du courant, l’utilisation de leurre en forme d’insecte comme le scarabait est particulièrement pertinente et efficace ! 

  • Pêche en grandes rivières/fleuves  :

La pêche de la truite en fleuves est généralement plus difficile mais permet de toucher des poissons plus gros ! Une bonne lecture du cours d’eau est alors primordiale pour identifier les spots sur lesquels se tiennent les poissons. Un contre courant, une fosse, une zone de calme entre deux courants, tant de petits détails peuvent faire la différence en terme d’identification de spot ! La taille généralement plus grosse des poissons permet de cibler ces derniers avec des leurres légèrement plus gros, de 5 à 9cm et de varier les vibrations et animations ! Un shad comme le skeleton permet de prospecter efficacement en linéaire tandis qu’un Zandfiness que l’on fait dériver au dessus du fond déclenchera les poissons les plus tatillons ! 

Les coloris naturels sont généralement plus efficaces sur les truites, bien que le rose et le jaune déclenchent de nombreuses touches grâce notamment au fait qu’ils soient ultra-violets ! 

  • Pêche en lac 

La pêche de la truite en lac, de montagne ou de barrage, nécessite un matériel spécifique et une approche différente ! En effet l’utilisation d’une canne assez longue est indispensable pour lancer loin et balayer plus de terrain ! La profondeur des lacs oblige généralement à pêcher plus lourd et plus gros que dans les rivières ! 

Une pêche assez dynamique au shad comme le skeleton ou le néoshad est alors très efficace et permet de déclencher de nombreuses touches ! Une autre animation très efficace est la pêche à darter, à l’aide d’un dartshad ou d’un Zandfiness monté sur une tête planante, une récupération assez rapide avec des coups de scions assez secs permet alors d’imiter une proie en fuite ou blessée, ce qui ne rend pas indifférentes les grosses truites de lac ! 

 

Nos 3 meilleurs leurres souples pour la pêche de la truite :

Leurre souple Delalande Toupti shad monté

Le Touptishad est un leurre qui a été développé spécifiquement pour la pêche de la truite ! Grâce à sa petite taille et à son paddle qui frétille dès son entrée dans l’eau, c’est un leurre qui peut cibler toute taille de truite et s’adapter à tous les milieux dans lesquels on la trouve ! 

Une animation assez rapide avec des petits coups de scions est idéal pour que la truite repère rapidement la touptishad et vienne s’en saisir ! 

Le Skeleton, particulièrement en 5cm est une petite bouchée très appréciée des truites qui ne sont pas indifférentes à ses fortes vibrations ! 

Le gros avantage du skeleton réside dans sa polyvalence, il est aussi efficace et pêchant avec une micro tête plombée en récupération lente qu’en animation rapide sur une tête plus lourde ! 

La truite, bien que friande d’alevins et autres petits poissons, se nourrit également beaucoup d’insectes ! Il arrive même qu’à certaines périodes elle soit focalisée sur ce type de proie, le Scarabait est alors une bonne solution imitative pour déjouer la méfiance des plus belles truites ! 

En weightless à la surface ou sur une petite tête plombée pour dévaler un courant, il saura séduire de nombreuses truites ! 

Articles sur la pêche de la truite au leurre souple :

Vidéos sur la pêche de le truite au leurre souple :