Souvent, peut-être à tort, dénigrée par les pêcheurs, la Vieille reste un poisson puissant pouvant offrir de beaux combats. Omniprésente sur nos différentes côtes, simple à pêcher, elle ravit les plus jeunes et les débutants et demeure un bon anti-bredouille pour les plus aguerris.

Nom scientifique :  Labrus Bergylta

Taille maximale : 60 cm / +5kg 

Milieu / Répartition : Atlantique, Manche, Mer du Nord et Méditerranée 

Période de reproduction : Mai/Juillet

Présentation : 

La Vielle, de la famille des Labridaé, est un poisson au corps massif et fuselé, qui possède une bouche avec 2 grandes lèvres pouvant être de couleurs vert émeraude à bleuâtre et porte de grandes dents coniques. Pour les amoureux de belles photos de prises, ce poisson reste unique à chaque fois de part sa polychromie et la diversité des motifs de sa robe.

 

La Vielle vit non loin du littoral et jusqu’à 50m de profondeur environ, dans des fonds rocheux et herbiers. Elle apprécie particulièrement les grandes failles et les grottes. Hermaphrodite, elle naît femelle, plutôt sociable et pouvant vivre en petit groupe puis devient mâle au fur et à mesure de sa croissance, plutôt solitaire et territorial. 

Son régime alimentaire est constitué de mollusques et crustacés qu’elle brise grâce à sa puissante mâchoire, mais également de poissons et plus particulièrement le lançon qu’elle affectionne. L’utilisation de leurres résistants pour supporter sa puissante dentition est fortement recommandée.

Techniques de pêche : 

La Vielle n’est pas farouche ! Carnassier vorace, que ce soit en bateau ou du bord, elle croquera tout dès lors que votre leurre passe à proximité du fond. Un montage texan est à privilégier, en particulier du bord, au vue de l’environnement dans lequel elle évolue. 

La pêche de la Vielle au leurre souple s’articule donc autour de 2 techniques de bases que l’on peut adapter du bord ou en bateau :

  • La pêche à gratter : Cette technique consiste à lancer son leurre le plus loin possible, prendre contact avec le fond puis d’effectuer une timide traction et de reprendre contact et ainsi de suite. Il est indispensable de garder contact avec le leurre tout au long de l’animation, les touches pouvant surgir à tout moment.  
  • La pêche en linéaire : Plus classique, cette technique consiste également à lancer le leurre au plus loin mais de le laisser descendre à la profondeur souhaitée et effectuer une simple récupération linéaire. Pour cette technique, le grammage du leurre reste primordial afin que ce dernier ne remonte pas trop vite. 

Dans les 2 cas la touche est généralement explosive. Un ferrage bien appuyé est nécessaire tout en bridant directement votre prise. Le frein doit être alors assez serré ! Le moindre centimètre pris peut-être fatal car elle n’a qu’un objectif : rejoindre au plus vite une faille pour se mettre « à trou ». S’en suivra alors un combat intense avec de beaux coups de tête. 

Nos 3 meilleurs leurres souples pour la pêche de la Vieille :

Aussi bien efficace en linéaire qu’à gratter, le Néo Shad reste un incontournable pour la pêche de la Vielle. Les grosses vibrations émises par son paddle et sa nage très naturelle déclencheront à coup sûr de belles attaques.

Grâce à son hameçon texan et sa nage assez dynamique, le Swat shad est idéal pour chercher les vieilles au dessus du fond en limitant au maximum les accrochages ! La résistance du Swat shad permet d’enchainer les prises sans problèmes !

La Crazy craw est parfaite lorsque les vieilles sont focalisées sur les crabes ! L’avantage est qu’elle peut-être montée de n’importe quelle façon ! 

Articles sur la pêche de la vieille au leurre souple :

Vidéos sur la pêche de le vieille au leurre souple :