Le brochet est un poisson recherché pour ses combats vifs et musclés ainsi que pour ses attaques fulgurantes. Il est considéré comme le carnassier ultime avec ses 700 dents aiguisées. La recherche de ce poisson est relativement accessible à tous les pêcheurs d’eau douce, débutant ou pêcheur confirmé. Ce poisson est présent dans de nombreuses typologies de plan d’eau et peut réagir très facilement à différentes techniques de pêche. 

Nom scientifique :  Esox Lucius

Taille maximale :  1,40m / 30kg

Milieu / Répartition : Fleuves, lacs, étangs 

Période de reproduction : Février / Avril

Présentation : 

Le brochet fait partie de la famille des ésocidés. Il est considéré comme le plus grand carnassier indigène d’Europe. Plusieurs variétés de brochets existent dans le monde avec des robes toutes aussi belles les unes des autres : Brochet du Pacifique, Brochet maillé, Brochet d’Amérique, Brochet vermiculé et le très célèbre Musky.

Le brochet est un poisson d’eaux tempérées qui fréquente ordinairement les cours d’eau à faible débit et densément végétalisés. La fraye a lieu au printemps et ce, principalement sur des zones végétalisées de faible profondeur. Le reste du temps il adapte son habitat en fonction de son comportement. Il va effectivement rechercher des arbres immergés, herbiers ou autres structures lors des périodes de chasse qu’il effectue la plupart du temps à l’affut. Il peut également se retrouver en pleine eau ou collé au fond lors des périodes de repos et digestion.

Des comportements de chasse spécifiques aux grands spécimens et aux grands lacs sont possibles sur certaines périodes de l’année notamment autour des bancs de fourrage suspendus.

Le brochet est un carnivore opportuniste qui se nourrit de tout ce qui est le plus facile à capturer. Son alimentation est principalement composée de poissons mais il peut également se nourrir d’écrevisses, grenouilles, souris, canetons etc.

Techniques de pêche : 

En fonction des saisons et de ses comportements, le brochet répond facilement à de nombreuses techniques de pêche. La pêche aux leurres souples est sans doutes la technique qui permet simplement de s’adapter à de nombreuses situations grâce à des animations différentes : 

  • Pêche en linéaire :

Cette animation, très simple, consiste à lancer son leurre et le ramener de façon linéaire. C’est LA technique par excellence pour rechercher le brochet, celle qui est la plus utilisée mais également la plus efficace car s’adapte à toutes les situations. 

Pour cette animation, les shads sont privilégiés. Le rolling et le paddle du leurre vont emmètre d’importantes vibrations. Le grammage du leurre va dépendre de la profondeur du plan d’eau et de la vitesse de récupération souhaitée. Pour un plan d’eau peu profond ou pour une animation lente et planante, le grammage sera faible. Au contraire, pour pécher plus profond ou plus rapide, il sera nécessaire d’augmenter le grammage de la tête plombée.

Lors de la récupération il peut être intéressant de faire des pauses ou de petites accélérations pour imiter une proie blessée. Les touches peuvent apparaitre sur un changement de rythme.

Cette animation peut être utilisée à toute saison. En période hivernale, la vitesse de récupération devra être beaucoup plus faible qu’en période estivale du fait de leur activité minimaliste. 

  • Pêche en traction

La pêche en traction est une animation intéressante en période estivale pour déclencher les attaques des brochets. Elle se pratique principalement en bateau mais peu très bien être utilisée du bord avec une canne adaptée. Pour celle-ci, tous les types de leurre souple peuvent convenir : Shads, Virgules, Finess, etc. 

Cette animation consiste à lancer son leurre le plus loin possible, de prendre contact avec le fond, de faire une animation sèche et ample, de reprendre contact avec le fond et ainsi de suite. Elle est très efficace pour pêcher les cassures ou bordures de certains plan d’eau.

Il est indispensable de conserver le contrôle de son leurre lors de la descente car la plupart des touches se font lors de cette phase. Il est également intéressant pour cette animation, d’ajouter une palette au leurre pour augmenter les vibrations et les signaux lumineux.

  • Pêche en shallow

La pêche en zone shallow permet d’aller solliciter les brochets dans les secteurs avec une faible hauteur de pêche. Ces zones sont très intéressantes car généralement constituées d’herbiers ou autres structures végétales qui leur permettent de disposer de nombreuses caches et affuts pour chasser.

Il est donc nécessaire d’avoir un leurre très faiblement plombé voire même non plombé. Un montage texan peut également être préconisé sur ces zones encombrées pour éviter les accroches et les casses. L’animation se veut généralement très souple et planante.

Tous les types de leurres souples peuvent être utilisé mais certains sont spécifiquement prévus à cet effet notamment grâce à leur morphologie et leur possibilité d’accueillir des hameçons texans.

Nos 3 meilleurs leurres souples pour la pêche du Brochet :

Leurre souple Delalande Sandra

Le Sandra est le leurre emblématique de la marque, et c’est notamment grâce à son efficacité inégalable ! Depuis plusieurs dizaines d’années, il est un incontournable pour la pêche du brochet ! Animé avec une simple pêche en linéaire, il permet de leurrer des milliers de brochets chaque année ! 

Leurre souple Delalande SHAD GT

Tout comme le Sandra, le SHAD GT est un incontournable de la pêche du brochet ! Ses fortes vibrations et son gros paddle le rendent irrésistibles pour les brochets ! La gamme complète de coloris disponibles le rend efficace dans n’importe quelles conditions ! 

Le Néo Shallow est un shad dédié à la pêche du brochet, il possède un énorme corps et un gros paddle, dans le but de déplacer beaucoup d’eau pour faire réagir les brochets de loin ! Sa forte densité permet de le lancer loin et de bénéficier d’une bonne résistance aux coups de dents ! 

Articles sur la pêche du brochet au leurre souple :

Vidéos sur la pêche du brochet au leurre souple :