Pêches légères d’été, les conseils de Victor !

Pendant l’été, les niveaux d’eau sont généralement plus bas et l’eau plus claire, il est alors indispensable de pêcher de manière légère et discrète pour garantir des résultats et surtout beaucoup de plaisir au bord de l’eau. Victor nous explique comment il pêche en light aux leurres souples.

Précédent
Suivant

Sensations et efficacité garanties !

Depuis toujours, les pêches fines dites « Light » ou « Ultra light » ont été mes favorites. Ce que j’aime avant tout dans ces pêches là, c’est la diversité des espèces susceptibles d’être capturées et les sensations que cela génère sur des poissons de toutes tailles, même modestes. De plus la prise d’un gros spécimen sur des cannes légères, avec un montage fin et un petit leurre est d’autant plus mémorable et épique ; surtout que cela arrive très régulièrement car les gros sujets sont des poissons bien souvent méfiants et éduqués qu’il faut aborder avec un maximum de discrétion.

Pratiquant essentiellement en grande rivière ou lac de barrage, du bord et en float tube, j’utilise un matériel bien spécifique que j’ai appris à bien cibler avec le temps et mes différentes expériences.

Une canne light polyvalente :

Au niveau de la canne j’utilise un blank très polyvalent capable de pêcher avec différents types de leurres. Sa longueur se situe aux alentours des 2.20m, bon compromis entre le bord et le float, pour une puissance de 5-14gr qui est idéal pour lancer toutes les tailles de leurres léger tout en gardant une certaine puissance qui permet de parer les plus beaux poissons même si des fois la limite se fait ressentir mais c’est le jeu de la finesse.
Je privilégie une action légèrement de pointe utile pour les phases de powerfishing mais assez rapide quand même pour être assez réactif sur les ferrages !
 

Un moulinet de qualité :

En ce qui concerne le moulinet, il ne faut pas négliger sur la marchandise car il sera mis à rude épreuve sur certains combat et très sollicité en action de pêche.
Un bon taille 2500 fera l’affaire avec un frein bien précis, garni de tresse en 10/100 ! Et j’insiste sur le 10/100 car pour avoir longtemps essayé le 8/100, le noeud de raccord avec le bas de ligne en fluoro est plus complexe et fébrile sur des diamètres allant essentiellement du 18 au 25/100 pour le fil. Pensez toujours à mettre quelques mètres de nylon en fond de bobine pour éviter que la tresse tourne sur elle même sur la bobine.
Dans la majorité des cas j’utilise un bas de ligne d’environ 1.50m en 23/100 pour la perche, le chevaine, le barbeau, le sandre….
C’est un diamètre qui résiste très bien si vous gérez bien votre combat, j’ai déjà pris un sandre de 80+, des barbeaaux de 70+, des petits silures jusqu’à 1.50m, ce qui est déjà honorable sur cet ensemble. Chose importante, n’hésitez pas à vérifier la résistance du noeud régulièrement et à le refaire car il devient vite cassant avec les frottements sur les obstacles.

Les leurres à utiliser :

Si je devais partir pêcher avec seulement 5 leurres, je prendrai les suivants :
1 buster shad 5cm monté sur une TP micro shad 3gr (colori blanc ou nacré bleuté dos noir)
1 skeleton 5cm monté sur une TP micro shad 4gr avec les yeux collés sur la TP pour un max de fun et de réalisme (colori mojito ou blanc nacré dos ayu)
1 touptishad 4cm 4gr (colori light gold)
1 scarabait monté sur une micro TP planante 1.5gr (colori noir pailleté)
1 swat shad 7cm 5gr pour le côté texan quand c’est trop encombré (colori natural sprat ou strange roach)

En supplément parce qu’on en a jamais assez je rajouterai les indispensables Sandra dans sa version 5cm mais aussi le chabot shad dans sa version montée 5cm 5gr pour pêcher plus lourd.

Les animations :

Pour ce qui est des animations, il faut globalement rester sur une pêche lente assez proche du fond (sauf poissons à vue en surface évidemment). En effet c’est sur le fond que l’eau est la plus fraîche pendant la période estivale, et la majorité des poissons s’y tiennent pour s’alimenter ! Les zones de courant comme les seuils sont généralement des spots de choix en été puisque l’eau y est oxygénée, une pêche en laissant son leurre dériver à la vitesse du courant et en le maintenant à quelques centimètres au dessus du fond ! 

Les espèces de poissons et l'approche :

Sachez une chose, tous les leurres fonctionnent, il faut juste trouver le bon leurre, pour le bon endroit au bon moment. Cependant il existe des bases et des façons de faire qui font très régulièrement leurs preuves. L’important lorsque l’on arrive au bord de l’eau, c’est d’observer, d’analyser la situation, ce qui est alors un gain de temps précieux pour réussir sa session.
En ce qui me concerne j’ai plusieurs leurres montés de façons différentes au préalable, prêts à faire face à diverses situations.
Le chevaine
"Lorsque les poissons sont proches de la surface, par exemple les chevaines par temps ensoleillé et chaud, j'aime utiliser un scarabait noir monté sur une micro TP planante de 1.5gr en l'animant par des twitchs répétés à la façon d'un stickbait pour lui donner une nage façon zig-zag."
Les perches
"Pour les perches, j'obtiens mes meilleurs résultats sur des petits buster shad et skeleton en 5cm montés sur des TP micro shad en 3 ou 4gr animés en donnant 2/3 coups de moulinets très rapides canne haute et en laissant ensuite le leurre redescendre taper le fond, c'est dans cette phase de descente qu'intervient bien souvent la touche, il faut donc rester très vigilant."
Le barbeau
"Le meilleur conseil que je puisse vous donner pour maximiser vos chances d'attraper un barbeau c'est de pêcher les courants avec un fond en radiers avec des petits leurres ramenés lentement près du fond et la meilleure période si situe sur les mois de Mai et de Juin. Le barbeau, tout comme le chevaine d'ailleurs, fait partie des poissons les plus sous côtés à pêcher au leurre alors que c'est une technique à part entière qui réserve de très belles surprises et la puissance de ce poisson est incroyable."
Le Sandre
"Dans les fosses ou sous les seuils, il est possible de trouver quelques gros Sandres, qui sont généralement très méfiants. La pêche avec des petits leurres permet alors de faire la différence, notamment le skeleton qui a la faculté de nager tout le temps, même à très faible vitesse, ce qui plaît énormément aux sandres"
Précédent
Suivant
J’espère que ces quelques conseils vous aideront dans votre pêche sans avoir prétention à ce qu’ils soient les meilleurs, cela reste une expérience personnelle avant tout. Mais je suis convaincu que cette technique reste une excellente façon pour s’amuser un maximum au bord de l’eau en multipliant les touches lorsque tout est réuni que l’on soit débutant ou confirmé !
C’est selon moi la meilleure façon de débuter la pêche aux leurres pour faire ses armes, et avec un peu de maîtrise, vous vous apercevrez qu’il ne faut pas nécessairement chercher bien plus loin pour faire de très jolis poissons.
 
L’émotion n’est que plus forte, et une fois que l’on s’y prends, on ne s’y décroche plus ! Parole de passionné.
 
Victor.

Laisser nous un commentaire, ou posez une question.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.