Thierry …/ Mes 5 montages pour pêcher au ZandFiness

Le Zand’Finess Delalande est un leurre finesse à avoir absolument dans sa boîte de pêche. Conçu à la base pour la pêche du sandre et de la perche en verticale, il est cependant aussi très efficace pour rechercher d’autres poissons tels que la truite, le brochet, le black-bass…

Caractéristiques et nage du Zandfiness :

Le Zand’Finess est un leurre polyvalent qui permet une grande diversité de montages et d’animations. La forme en V de sa queue précédée de plusieurs amincissements lui confère une grande souplesse lors de toutes animations verticales ou quand le leurre se déplace même très lentement. Ces micro-vibrations sont idéales pour attirer les poissons méfiants en périodes de faibles activées comme en hiver. Parmi ces autres atours, il a aussi deux rainures pour permettre les montages avec hameçons texans, la présence d’attractant et enfin une tête plus étroite qui peut aisément être coupée pour accueillir des têtes plombées types Planante, Exo Finess, Fire Eel…

En mer aussi le Zandfiness est redoutable, comme sur ce Tassergal

Types de montages et animations du zandfiness :

Montage drop shot :

Cette pêche consiste à attacher directement un hameçon simple sur le corps de ligne et à placer plus bas à distance voulue un plomb drop shot. Cette technique permet d’animer de petits leurres à grande distance sans la contrainte de taille de tête plombée. Le Zand’Finess est tout indique pour ce type de pêche. Présenté à distance choisie du fond il s’anime tout seul par le fait du courant ou par de petites tirées. Sa forme particulière lui confère une nage subtile qui saura attirer les poissons même les plus méfiants.

Montage à gratter :

Les montages tirette et Carolina sont très semblables, l’un est lesté par un plomb sabot et une gaine plastique, l’autre par une balle percée et une petite perle molle. Personnellement j’utilise uniquement le deuxième montage qui s’accrochent beaucoup moins dans les sédiments. Pour le bas de ligne je préconise du fluorocarbone très résistance à l’abrasion et un hameçon texan qui permet de trainer sur le fond sans trop accrocher. Ces montages sont à préconiser pour prospecter de grandes étendues d’eau légèrement encombrées. Il suffit de faire des lancers-rameners en alternant des tirées, qui soulèvent le sédiment du fond et des pauses plus ou moins longues. 

Un Zandfiness 8cm en montage Carolina

Le zand-finess grâce à sa double rainure est parfaitement adapté aux hameçons texan. La forme aplatie et sa queue en V lui permettent littéralement de planer au-dessus du fond avant de se déposer délicatement. Dans la majorité des cas la touche survient lors des pauses qui devront être plus ou moins longues en fonction de l’activité des poissons.

Montage Weightless :

Ce montage consiste à enfiler directement un leurre souple sur un hameçon droit ou texan, c’est uniquement le poids de ce dernier qui permet de la propulsé. En l’absence plomb, le leurre va se maintenir à la surface puis couler plus ou moins lentement en fonction de l’hameçon utilisé. J’utilise principalement cette technique pour la pêche du black-bass.

La forme unique du zand’Finess fait penser une larve de libellule, il suffit de le faire sautiller en surface dans les plantes aquatiques ou de le laisser couler lentement dans les trous ou le long des berges pour déclencher les attaques. Cette technique fonctionne aussi très bien pour d’autres prédateurs tels que les chevesnes, les perches, les brochets…

Quand je pêche en rivière ou en pleine eau avec de petits leurres, j’utilise souvent une variante légèrement lestée avec quelques petits plombs doux positionnés à une quarantaine de centimètres de l’hameçon. Ici il n’y a pas de risque de s’accrocher et tout comme la technique de base le leurre reste très planant et n’offre presque aucune résistance quand le poisson l’engame.

Un énorme BLACK BASS pris avec un Zandfiness en Weightless

Montage avec tête plombée :

La Zand’Finess 8cm est disponible en version montée avec une tête plombée planante de 5gr, pour les versions plus grandes, l’adaptation est très facile, il suffit de couper la tête qui est plus étroite que le corps et de monter la tête plombée.

Le modèle planant est le mieux adapté pour le Zand’Finess, il permet aussi bien des pêches agressives, grâce sa formes triangulaire qui désaxe le leurre quand on l’anime, que des pêches statiques où son parfait équilibrage permet une présentation horizontale du leurre.

J’utilise principalement ce montage quand je pêche en verticale. En période estivale quand les perches sont agressives je dandine activement le leurre près du fond, cette nage erratique imite à perfection un poisson blessé ou en fuite et déclenche généralement les attaques, en cas de refus, il suffit de laisser tomber le leurre sur le fond puis de le relever de quelques centimètres. L’utilisation d’échosondeur avec la technologie type Live est très instructive, on voit souvent plusieurs perches autour du leurre posé sur le fond qui attendent qu’il remonte pour l’attaquer.

Un énorme silure pris au Zandfiness mojito

En période hivernale, les poissons sont généralement en léthargie et regroupés dans des zones abritées ou des fosses, ici tout bruit suspect ou vibrations trop prononcées les feront fuir. Les zand’finess sont bien adaptés à ce type de pêche en verticale où une légère ondulation du leurre peut être suffisante pour produire l’attaque. Les Tp micro Drop permettent aussi de présente le leurre bien à l’horizontale ce qui est vraiment un plus pour ce type de pêche.

Montage pélagique :

Les zand’Finess 13 et 18cm sont parfaits pour rechercher de gros poissons situés entre deux eaux dans les fleuves et grands plans d’eaux.

Ici on n’est pas dans la légèreté, le but est de prospecter un maximum de zones et de présenter le plus rapidement possible un leurre juste au-dessus d’un prédateur repéré à l’écho-sondeur tout en restant dans le cône de la sonde afin d’ajuster correctement la profondeur alors que le bateau avance toujours. Pour que le leurre descende rapidement j’utilise des têtes plombées assez lourdes comme les Fire Eel 40-60gr ou les Boulboule en 50gr. L’autre avantage de ces deux modèles est l’avoir l’anneau de fixation décalé côte leurre ce qui permet une belle présentation horizontale. Pour le modèle Boulboule qui possède 3 anneaux de fixation, j’utilise le N°2 ou N°3 qui sont normalement destinés aux empiles.

La technique de pêche est relativement simple, on navigue à faible vitesse au moteur thermique ou électrique tout en scrutant le fond avec un écho-sondeur (choisir le cône de détection le plus large possible) dès qu’on repère un écho entre deux eaux, on coupe le moteur et on laisse descendre sont leurre un mètre ou deux au-dessus de poissons. Généralement la touche est presque immédiate. Dans le cas contraire soit le prédateur n’est pas intéressé, soit le leurre est trop loin du poisson et il faut revenir juste au-dessus de l’écho.

Un beau brochet pris en pélagique sur un écho grâce au Zandfiness 18cm

Les commentaires

  • Alain Houet 28/07/2022 à 18:54

    Super explications, cher ami!!! Dignes de toi!!! Toujours de bons conseils , Que j’ applique, bien sûr!!! Je t’ en montrerai d’ autres, si je peux les monter, pas tristes…

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Abonnez-vous pour recevoir toutes les mises à jour de la part de notre équipe