L’hiver, la saison du Lieu Jaune – par Ludo

La période compliquée pour la pêche en mer pointe le bout de son nez ! Même si la réglementation européenne n’interdit pas la pêche du Bar en « No Kill » sur le secteur Nord du 48°N à compter du mois de décembre, de plus en plus de pêcheur évitent cependant d’aller le déranger et qui plus est en bateau, afin de les laisser tranquillement rejoindre leurs zones de reproduction, espérant ainsi une progéniture durable ! 

Pendant cette période, d’autres espèces peuvent être traquées, comme par exemple le lieu jaune, poisson ludique à pêcher et présent en quantité sur nos côtes ! 

Les leurres à utiliser pour pêcher le Lieu Jaune :

Le Lieu jaune étant un grand amateur de lançon, il est très pertinent de pêcher avec des leurres fins et allongés pour imiter cette proie ! 

C’est ce que fait à la perfection le Fire Eel, en version 18cm monté avec une tête allant de 40 à 120gr, il peut s’utiliser sur tous les spots susceptibles d’accueillir du lieu ! 

Les jours où le poisson est plutôt difficile à convaincre ou encore sur les périodes calme comme à l’étale ou par petit coefficient, le Zand Finess en 18cm monté sur un TP de Fire Eel ou TP ange est souvent payant. Sur des récupérations lentes, voir même des non-animations, simplement en verticale, sa queue très souple reste toujours en action, ce qui permet au leurre d’être très attractif pour les lieus !

Leurre souple Delalande Zand finess

Quels coloris pour pêcher le Lieu ?

Le Lieu possèderait une excellente vision, mais son spectre lumineux n’est pas vraiment connu.  Aux vues des profondeurs dans lesquelles il évolue, je suis incapable de dire s’il aperçoit les couleurs voire même, si celles-ci sont reflétées. Mais comme un pêcheur aime bien être rassuré, j’opte généralement pour des coloris plutôt flashy et UV. Afin d’être encore plus rassuré, je sélectionne des leurres avec des contrastes entre le dos et le ventre pour plus et d’appels lumineux et reflets lors de l’animation comme les pailletés.

Cette année le nouveau coloris Galactic Pink avec son ventre blanc translucide pailleté et son dos rose UV répond parfaitement à ce choix.

200 - Pink glitter

Techniques et montages :

Tout d’abord prenons un peu de temps pour regarder de plus près son comportement afin d’adapter au mieux notre technique. Le Lieu se déplace principalement à proximité du fond en serpentant autour des têtes de roches, épaves et autres obstacles et n’est pas ce que l’on peut appeler un hyperactif. Une récupération lente est plutôt à privilégier. Bien que rapide, il n’est pas réputé pour son endurance et aura tendance à suivre et se rapprocher lentement de votre leurre. Par conséquent, comme on dit, des pauses s’imposent. Même si ce n’est pas improbable, on va donc laisser de côté les pêches en linéaire, les récupérations soutenues…. mais plutôt s’orienter sur une pêche à la verticale.

La technique de « l’ascenseur » reste de loin la meilleure. Cette technique rudement efficace consiste à laisser descendre son leurre à l’aplomb du bateau et de prendre contact avec le fond, puis de remonter lentement par pallier de 5-10m suivant la profondeur en faisant des pauses. Ainsi toutes les couches d’eau seront prospectées. A noter que le Lieu rencontre des difficultés à décompresser. Suivant sa proie, la touche intervient habituellement soit lors d’un stop ou à la limite de son seuil de décompression. Dans ce dernier cas, afin de redescendre au plus vite, le départ est généralement puissant suivi de rushs impressionnants. Un conseil, réglez votre moulinet sans trop le brider sans quoi le risque de casse au départ du poisson pour rejoindre le fond n’est pas négligeable.

Montage potence pour pêche très profonde :

Dans certaines conditions, en particulier sur de grandes profondeurs et fort courant où la plombée demande à être bien plus grande de l’ordre de 200 voire 300gr, je monte les leurres sur potence à l’équivalent des montages utilisés pour la pêche au vif. Le Lançon ZX, que je vais piquer au niveau de la tête et le Shad GT, pour lequel je vais plutôt « enfiler » l’hameçon, se prêtent très bien à ce montage.

Le premier avantage et de pouvoir changer rapidement mon lest et de monter en poids, où une TP altèrerait l’esthétisme du leurre et plutôt compliqué à trouver en fort grammage. Le deuxième avantage est d’avoir un maximum de liberté au niveau du leurre le rendant ainsi plus naturel et attractif. Enfin le dernier est de limiter le risque d’accroche lorsqu’on dérive proche des têtes de roche. 

En vous souhaitant encore de belles pêches pour ceux qui n’ont pas encore rangé leur matériel et pour les autres une bonne préparation pour la future saison.

Ludo 

Laisser nous un commentaire, ou posez une question.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.