Le rockfishing en hiver

L’hiver est enfin bien arrivé en Bretagne, on enchaîne une alternance de beau temps et de coup de vent. C’est une saison qui n’est pas forcément évidente à pêcher. Pour cela j’ai quelques petites astuces pour pêcher à cette période.

Pour commencer il faut cibler, un créneau de pêche, en pleine journée ou en pleine nuit. Selon moi il n’y a pas de meilleur moment, mais il y a cependant, des leurres à utiliser qui ne seront pas forcément les mêmes.

Pour la pêche en pleine journée, je vais donc choisir des montages lights. Je vais pêcher sur des leurres de 2/3 pouces maximum, plombés généralement entre 1g – 10g. Pour cette pêche j’utilise donc une NFC 703-IM, c’est une 3-12g en 2,13m. C’est une superbe canne que j’utilise principalement pour ces pêches lights. Elle satellise des petits leurres mais elle sort également sans problèmes de beaux poissons autour de 3 kilos.

Maintenant, en ce qui concerne les leurres, j’utilise des leurres pour gratter le fond. Le swat shad et ne lançon zx sont mes deux incontournables.

Je pars toujours au bord de l’eau avec minimum deux types leurres différents pour plaire au mieux aux poissons, en fonction de leur sonorité et vibrations. Pour ce qui est des shads, le swat shad avec ses flans plats, me permet d’aller rapidement toucher le fond et donc commencer ma pêche à gratter. Les pauses en hivers sont très importantes pour les poissons méfiants. Avec le swat shad, je vise un peu de tout, que ce soit de la vieille, du lieu, du tacaud, voir du bar. Ce leurre émet de très forte vibrations. J’utilise également un autre leurre quand je ne trouve pas les poissons sur le fond. Je prends le néo-shad, ce leurre sera plus planant. Je l’utilise pour pêcher uniquement le lieu et pour détecter leur profondeur. Avec le néo-shad, je ne recherche pas spécialement à prendre contact avec le fond, sauf au début du lancer pour avoir un repère.


Maintenant pour passer sur les leurres type slug, je prends uniquement le lançon zx en petite taille, le 7,5cm. C’est un super leurre, qui ne cible aucunes espèces en particulier. Il prendra tout ce qui bouge sur le fond. J’utilise avec ce leurre, un montage que j’appellerai passe partout, il est peu conventionnel comme montage, mais super efficace. J’utilise ce leurre également en teaser, d’un jig ou d’un swat shad, par moment ça fait la différence.

Maintenant pour la pêche de nuit, en hiver, j’utilise seulement des shads. L’eau n’étant pas forcément très propre, j’aime bien que mon leurre s’entende de loin. Je prends des leurres ayant une base transparente, avec des paillettes holographiques. Les lumières du port réfléchiront contre mon leurre et émettront des éclats lumineux sous l’eau.  J’ai pu remarquer que les sorties étaient plus poissonneuses quand l’eau est teintée. Au contraire avec une eau très clair les poissons ne viennent pas forcement au bord. Ils sont plus difficiles à faire. Pour cela je suis obligé de pêcher maximum sur du deux pouces avec un tout petit fluorocarbone de 20 centième. Seulement les lieus seront présents sur zone, par eau claire.

J’espère que ces quelques lignes, vous seront utile. Je pense pas détenir la vérité mais c’est mon constat en matières de rockfishing l’hiver.

Laisser nous un commentaire, ou posez une question.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nullam leo. mi, eget elit. elementum adipiscing